Notaire la Mok’

Un couple décide de concrétiser leur rêve en achetant une maison à Saint-François dans les hauts de Saint-Denis en 2001. Il s’endette sur 20 ans et s’installe. Deux ans plus tard, alors que le mari se rend à la mairie pour faire une déclaration de travaux, il apprend que le terrain est classé en zone naturelle agricole, que la maison qui est bâtie sur le terrain est sans permis de construire et qu’il était donc absolument interdit de construire. Ses voisins lui apprennent que l’ancien locataire a été relogé par la mairie en raison de l’état d’insalubrité de la maison et même de sa dangerosité : la mairie a émis un rapport en ce sens en 1997. Sa famille est effondrée et le rêve se transforme en cauchemar. Il reprend son acte authentique de vente qui lui a été transmis bien après la vente par le notaire et remarque une série de clauses de protection pour le vendeur allant même préciser que l’acheteur ne pourrait en aucun cas se retourner contre le vendeur même en cas de vices cachés… La vente était absolument frauduleuse, le notaire qui a le devoir de renseigner l’acheteur sur le bien qu’il est en phase d’acquérir, savait parfaitement que la vente de ce bien relevait d’une arnaque. D’ailleurs, l’acheteur n’a jamais vu cet acte authentique de vente : aucune page ne comporte le paraphe obligatoire des parties… Sous des airs d’homme de loi se cache un « baiseur d’ paquet la Mok’! »

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Notaire la Mok’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s