Mis en examen pour avoir défendu son gagne-pain

Si l’Etat ne fait pas son travail, la rue le fera « petite phrase annodine prononcée par Victorin Lurel lors d’un de ses nombreux voyages sur notre île… Mais qui trouve tout son sens dans la situation de ce bijoutier de Nice qui a défendu ses biens… et qui est de fait, mis en examen pour homicide volontaire. « La vie est sacrée », mais qui doit-on blâmer dans cette affaire ? Un jeune désoeuvré qui accumule des condamnations pour délinquance, Un bijoutier qui travaille pour gagner sa vie, ou l’Etat français pour ses manquements continuels au respect de la Constitution de notre République ?

Art 2 de la Constitution de 1789 : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.

La délinquance a atteint un niveau de violence où même les représentants de la loi risquent leur vie à chaque intervention pour rétablir l’ordre. Les citoyens sont menacés au quotidien par l’insécurité due en grande partie au laxisme des lois promulguées au fil du temps. Les ministres de la justice s’entourent allègrement d’avocats entrainant systèmatiquement un conflit d’intérêt, car ils sont impliqués professionnellement dans la défense  de ceux qui enfreignent la loi, de magistrats qui ont perdu le sens de l’humanité pour devenir des technocrates…

Mettons au sein du cabinet ministériel de la justice :
– Une mère ou un père qui a enterré son enfant qui a été kidnappé, séquestré et assassiné
– Une femme qui a été violée,
– Un citoyen qui a enterré un de ses parents retraités lâchement assasinés pour quelques euros
– Une personne qui s’est faite sauvagement agressée dans la rue alors qu’elle allait acheter son pain…

Faisons la part des choses en écoutant ceux qui ont été condamnés et leur famille, sans pour autant leur donner les clés de l’exonération pour les infractions commises…

Et retrouvons le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Bien que les ministres ne soient pas responsables des actes de leur progéniture majeure aux prises avec la justice, n’y a-t-il pas un risque de conflit d’intérêts ? Les réformes entamées ne sont-elles pas révélatrices de ces conflits d’intérêts ? Lire l’article

Si les gouvernants étaient à l’écoute du peuple et non pas décalés de la réalité en méprisant avec leur suffisance ceux qui les ont mis au pouvoir, peut-être retrouverons-nous un peu d’unité et d’ordre. Nous n’avons pas le droit de se faire justice, mais a-t-on vraiment le choix ?

Déjà victime en 2010 d’un braquage, Stéphane Turk, 67 ans, a été attaqué mercredi par deux hommes, armés de fusils à pompe, alors qu’il était en train d’ouvrir sa boutique. Après l’avoir contraint à ouvrir son coffre, ses agresseurs se sont enfuis avec le butin à scooter. Le bijoutier a ouvert le feu dans leur direction à trois reprises, abattant le passager du scooter, Anthony.

Stephan Turk, le bijoutier niçois qui avait tué mercredi un des braqueurs de son magasin, a été mis en examen vendredi pour homicide volontaire et assigné à résidence avec bracelet électronique.Lire la suite

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s