Le CSM : Quelle justice ?

12 juin 2014 : Nous avons appris que le Conseil Supérieur de la Magistrature a donné son accord pour la mutation forcée dans l’intérêt du service, du Procureur M. Philippe Muller. Cette décision est consternante et n’honore pas ceux qui sont à l’origine d’un tel déchaînement contre un magistrat qui fait un travail remarquable à La Réunion depuis son arrivée. M. Muller a déclaré : « Je viens avec dans mes valises mes propres idées, mes propres méthodes de fonctionnement. Je les mettrai en place ou je les modifierai en fonction du besoin des justiciables. Ce à quoi je ne renoncerai pas, c’est le respect du justiciable. Le respect de la procédure est la garantie des droits du justiciables ! » et les justiciables au travers de leur parcours chaotique avant son arrivée pour tenter de faire valoir leur droit, n’ont pu que constater que M. Muller avait tenu son engagement envers les justiciables, ce qui n’était apparemment pas du goût de quelques « puissants » acteurs locaux. Nous regrettons que Mme Taubira, ministre de la justice et le Conseil Supérieur de la Magistrature ne tiennent pas compte des justiciables et cette décision ne fait qu’approfondir la fracture entre les citoyens et la justice locale. Notre lutte pour le respect de l’accès à la justice pour faire valoir nos droits prouve que nous voulions encore croire à la démocratie et aux valeurs d’une justice rendue au nom du peuple, pour le peuple. Force est de constater que la démocratie et la justice sont de vains mots à La Réunion. Cette décision est manifestement prise à l’encontre du peuple, de nos droits de justiciables, et la justice locale avec ses « dysfonctionnements » récurrents, depuis longtemps amoindrie aux yeux des citoyens, ne veut pas retrouver son essence. M. Muller aura essayé de redonner un sens au mot justice contre vents et marées, mais l’espoir qu’il a apporté s’est effrité avec cette décision injuste, entachée d’irrégularité et la République Bananière continue de s’instaurer dans notre île. Dans l’hexagone, au vu des décisions unilatérales qui continuent à être prises au mépris des droits élémentaires des citoyens, nous ne doutons pas un seul instant que la sanction aux prochaines élections sera de taille. Qui croit encore au front républicain lorsque nous sommes témoins des errances, de l’attentisme et du mépris des représentants pseudo-républicains ? Nous espérons que Le Procureur Muller n’a pas dit son dernier mot, et les associations qui le soutiennent, continueront de lutter pour que la justice soit rendue au nom du peuple. Si la gangrène s’est installée, notre devoir de citoyen est de lutter pour qu’elle ne se propage plus au sein de nos institutions.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le CSM : Quelle justice ?

  1. Mymoza dit :

    La France pays hors la loi?!
    Faut le croire quand on voit le nombre de fois que l’Union Européenne la condamne pour non respect des lois. Ce qu’on qualifie de dysfonctionnements (doux euphémisme!) est bien plus grave que ça, et le seul espoir est d’aller réclamer justice hors de France…
    Donc AVIS aux combattants de la résistance! Autrefois l’ennemi était étranger et portait uniforme. Aujourd’hui il est partout chez nous et parmi nous. Mais son travail de sape a bien fonctionné jusqu’ici. D’où l’état catastrophique du pays et de ses institutions…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s