Palais de justice : la saga continue

La juridiction d’exception de l’Ile de La Réunion continue dans sa lancée de justice Péï et nous étonne par ces affaires à rebondissements multiples qui font presque partie de notre quotidien de justiciables de La Réunion. France Inter aurait pu nous arranger la saga du rififi au Palais de justice de Saint-Denis à la sauce du « tribunal des flagrants délires », avec la constante remise en question d’un procureur arrivé à La Réunion avec un discours inhabituel : « Je viens avec dans mes valises mes propres idées et mes propres méthodes de fonctionnement. Je les mettrai en place ou je les modifierai en fonction du besoin des justiciables. Ce à quoi je ne renoncerai pas, c’est le respect du justiciable. Le respect de la procédure est la garantie des droits du justiciable. » Récapitulons :

25 juin 2013 : Ambiance coincée lors de l’investiture du nouveau procureur Philippe Muller : lire  (l’article dans le journal papier est beaucoup plus exhaustif)

4 septembre 2013 : Le Procureur Général, M. Claude Laplaud a écrit à la Garde des Sceaux : lire
La presse se procure des mails adressés par les syndicats aux magistrats du palais : lire

6 septembre 2013 : Le syndicat de la magistrature écrit à la garde des Sceaux pour dénoncer les méthodes de management du Procureur : lire

19 octobre 2013 : Refus d’une inspection : lire

7 février 2014 : Le Procureur Muller fait intervenir, l’inspection générale de la police nationale suite à un tir de fash-ball par un policier de la BAC : lire

19 mars 2014 : Les jours du Procureur Muller à La Réunion sont comptés : lire

9 mai 2014 : Le procureur Muller se voit signifier sa proposition de mutation lors d’un entretien à Paris. Dans le même temps, il apprend qu’il a fait l’objet d’un avertissement du procureur Général M. Laplaud : lire

12 mai 2014 : Les factures téléphoniques de plusieurs magistrats passées au crible : lire. Mais que se passe-t-il ? lire
Tentative de cambriolage chez le Procureur Muller à la fin du mois de mai 2014.

13 mai 2014 : Le syndicat FO-magistrats exprime son incompréhension… Lire

20 mai 2014 : Le soutien du bâtonnier de Saint-Denis au Procureur Muller fait des remous : lire

6 juin 2014 : Un corbeau fait une apparition étrange au palais de justice : lire
Un avocat poursuit M. Muller pour « déni de justice » : lire

13 juin 2014 : Un an après avoir subi des attaques continuelles de la part de quelques magistrats locaux à travers les syndicats de la magistrature, le Procureur Muller sort de son silence : lire

11 juin 2014 : Contre toute attente, le conseil supérieur de la magistrature valide la proposition de mutation forcée du Procureur Muller : lire

13 juin 2014 : Le Procureur Muller demande à la Garde des Sceaux d’agir pour « le justiciable créole ». Dans sa lettre, il met en évidence la proximité entre certains magistrats et la presse et l’attitude supérieur de certains de ses collègues vis à vis des justiciables : lire

16 juin 2014 : Le Procureur Général et le Premier Président de la Cour d’appel, Dominique Ferrière réagissent vivement, estimant les propos du procureur « odieux ». Le Premier Président de La Cour d’appel qualifie les justiciables soutenant le procureur de « petites gens » : lire

18 juin 2014 : Toujours sans avoir fait un minimum d’inspection, le gouvernement, toujours égal à lui-même dans sa prise de position unilatérale, entérine la mutation du Procureur Muller : lire

19 juin 2014 : en 72 h de présence à La Réunion, le secrétaire national de FO-magistrat met en évidence les dysfonctionnements et les problèmes de procédure à La Réunion : lire. Nous apprenons aussi que dans l’affaire Roukia à Mayotte (lire) le procureur Muller s’était positionné contre sa hiérarchie dans le dépaysement de l’affaire. lire
Interview d’Emmanuel Poinas sur France Culture : écouter

20 juin 2014 : Rebondissement dans l’affaire du « corbeau de tribunal » : Le Procureur Muller dans le collimateur des enquêteurs : lire. Étrange affaire : Même un nul en informatique n’enverrait pas un message compromettant de son propre ordinateur…

Chacun est libre de se faire sa propre opinion. Comment « l’affaire du corbeau », affaire interne au palais de justice a-t-elle pu franchir les portes du palais le 6 juin 2014 ? Quel est l’intérêt de médiatiser ce que n’importe quel citoyen lambda curieux des affaires « magistrales » peut trouver sur internet ? Encore une chose, en informatique, tout est possible, après le corbeau, les hackers ?

5 septembre 2014 : Devant le Conseil d’Etat… Lire

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s