Dossier : Le juge Hakim Karki

roukiaAffaire politico-judiciaire : La famille de la jeune Roukia, morte des suites d’une overdose en janvier 2011, n’est pas prête de faire son deuil. Alors que le juge Karki était sur le point de rendre son ordonnance, après de multiples tentatives pour le dessaisir du dossier qui implique plusieurs membre de GIR (groupe d’intervention régionale), le juge se retrouve mis en examen pour viol. Cette fois, il est dessaisi de tous ses dossiers.

Les grandes lignes de l’affaire Roukia… Lire

Dans le détail : Tout commence le 15 janvier 2011. Sur une plage de Mayotte, une jeune fille de 18 ans est retrouvée morte d’une overdose.

27 juillet 2011 : trois policiers suspendus de leurs fonctions… Lire

9 août 2011 : La justice se déchire… Lire
5 août 2011 : La famille de la victime évoque « une justice coloniale »… Lire
17 août 2011 : une enquête entravée… Lire
28 août 2011 : L’affaire dépaysée ? Lire

1er février 2012 : Juge, gendarmes et indic… et affaire de drogue : Lire
26 février 2012 : Une indic se dit menacée de mort… Lire

8 juin 2012 : Profond malaise au TGI de mayotte, les syndicats s’en mêlent… Lire

1 août 2012 : Un des gendarmes disculpé… Lire

4 octobre 2012 : Mission d’enquête à Mayotte envoyée par la Garde des Sceaux… Lire
18 octobre 2012 : un indic voit sa mise en examen annulée… Lire

Février 2013 : les avocats dénoncent des pressions… Lire

Avril 2013 : les dessous de l’affaire Roukia… Lire           Lire

7 mai 2013 : Affaire classée « secret défense »… Lire;   secret défense confirmé…  lire

12 juin 2013 : Des membres du GIR convoqués dans le cadre de cette affaire… Lire

17 juillet 2013 : des écoutes téléphoniques fructueuses… Lire
Les écoutes téléphoniques mettent en cause le Procureur de Mayotte… Lire

26 novembre 2013 : L’ex-patron du GIR interpelé… Lire

6 février 2014 : Révélation de Médiapart : nouveau témoignage des gendarmes… Lire

8 avril 2014 : le Procureur Général de la Réunion veut dessaisir le juge Karki du dossier… Lire

18 juin 2014 : « Véritable pathologie des services » qui a des incidences sur le fonctionnement du service de l’instruction… Lire

7 juillet 2014 : Placé en détention provisoire sur proposition du procureur adjoint Emmanuelle Barre… Lire
10 juillet 2014 : – le juge remis en liberté surveillée… lire
– Des avocats de Mayotte dénoncent les manquements de la procédure dans le placement du juge en détention sans enquête sérieuse… Lire
23 juillet 2014 : Après plusieurs tentatives de dessaisir le juge de ses dossiers… explosifs : mission réussie. Lire

28 juillet 2014 : viol ou manipulation ? Lire

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Dossier : Le juge Hakim Karki

  1. Cléril B dit :

    BRAVO !

  2. Pascal Durand dit :

    Faut-il se résigner à ce que le devoir de réserve des fonctionnaires reste pour toujours la version française d’une omerta légale ? Est-il réaliste de vouloir questionner le secret d’état, secret défense et secret judiciaire ? Est-il raisonnable de penser qu’il pourrait en être autrement ?

    Par cette demande que nous formulons aujourd’hui, et qui, pour beaucoup, va paraître idéaliste, nous répondons oui. Oui, pour une démocratie plus saine, il est possible de faire autrement.

    Aux Etats-Unis, et dans les pays scandinaves, la transparence fait loi, et le secret exception. Une procédure d’accès à l’information existe. Elle porte le joli nom de « Freedom of Information Act ». Loi de liberté de l’information. Elle oblige toute administration, même la plus sensible, à fournir au public l’accès aux documents, sous réserves de neuf exceptions qui devront être correctement motivées. Les administrations, le FBI, la CIA, se réservent ainsi le droit de censurer les informations considérées comme préjudiciables à la sécurité nationale.

    Nous pourrions aisément imiter ici nos amis américains. Aux Etats-Unis, le Freedom of Information Act a été adopté dans la foulée du mouvement pour les droits civiques, en 1966. Chaque année, cette procédure permet à deux millions de citoyens d’avoir accès à de l’information « classifiée».

  3. Sisi dit :

    ENCORE BRAVO ! ÉVEIL TU NOUS ÉVEILS MERCI POUR VOS EFFORT UTILE AUX CITOYENS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s